La Cerisaie

|La Cerisaie
La Cerisaie 2018-12-09T14:41:51+02:00

Le Chateau neuf


Portait fictif de Joseph-Florent le Normand de Mézières (2010)

Fin XVIIIe siècle, le seigneur de l’époque envisage une complète rénovation de l’architecture d’Eaubonne. Poussé par une frénésie immobilière et ne pouvant pas se contenter d’une simple reconstruction de maisons villageoises, Joseph-Florent le Normand de Mézières (1719-1793) décide d’édifier des demeures de grand style, pour lui-même et pour y loger des gens de qualité.

En 1766, il décide de construire un nouveau château dans le fief de Bussy pour y faire sa demeure seigneuriale, par un architecte encore peu connu, Claude-Nicolas Ledoux (1736-1806)

Ce Chateau Neuf, dont la description faite lors de l’inventaire des propriétés de la famille le Normand saisies comme “Biens nationaux” en 1796, serait considéré comme une réplique du Petit Trianon de Versailles.

Après le décès de Joseph-Florent, le 4 mai 1793 Le domaine de la famille Le Normand de Mézières est saisi comme “Bien national” en raison de l’émigration de deux de ses fils, Gabriel-Joseph et Claude-François. Le Château Neuf est placé sous séquestre. Non entretenu pendant plusieurs années et ouvert à tous vents, il se dégrade rapidement.

Quand Ange le Normand, le dernier des fils, rachète les parts de ses 2 frères, les dégâts sont irréversibles.. Le château est alors vendu en 1803 à Daniel Pierre Louis Dupont qui s’empresse de le démolir.

Le manoir de la Cerisaie

Le manoir de la Cerisaie “renait des cendres” du Château Neuf, ou du moins de pierres laissées à proximité lors de la démolition du Château Neuf, le long du chemin de Montlignon (actuelle rue du Dr Peyrot).

La propriété de la Cerisaie recouvre donc partiellement le territoire de l’ancien fief de Bussy. À la fin du XIXe siècle, elle appartient à Jules Huyot, qui cumulera 31 années de mandat communal : conseiller municipal de 1881 à 1898, maire de 1898 à 1904, conseiller municipal en 1904 et à nouveau maire de 1905 à 1908, et une nouvelle fois conseiller municipal de 1908 à 1912. Mais il est surtout connu, en dehors d’Eaubonne, en tant que graveur. Ses œuvres lithographiques sont très recherchées. Il est co-fondateur en 1882 de la Société de secours mutuel des dessinateurs et graveurs sur bois.

La propriété fut vendue vers 1918 au magasin le Printemps pour en faire des terrains de jeux pour ses employés.

Après la seconde guerre mondiale, la commune acquiert la partie ouest du parc de l’ancien manoir de la Cerisaie pour y construire école et habitations. Elle a fait l’objet du lotissement dit des Castors, en 1952.

Cette bâtisse a été transformé par la suite en immeuble locatif dans les années 1950, puis rénové en 2013.


Le portail principal se trouvait au niveau du 2bis rue des jardins.

Le portail secondaire se trouve rue du Dr. Peyrot. Au fond on apercoit le portail donnant sur le Petit Chateau, rue d'Ermont (actuelle rue George V.

1946. Emplacement du manoir et des 2 portails.

Aujourd'hui

Il ne reste que la bâtisse principale perdue au milieu du lotissement des Castors.


Avant rénovation, la bâtisse est bien fatiguée ...

Rénovation en 2013

Coté Rue Béthenod

Les textes et photos sont inspirés de l’ouvrage “Le petit Chateau de l’architecte Ledoux à Eaubonne” de Paul Morse
et du site http://www.valmorency.fr.