Les écoles du quartier

|Les écoles du quartier
Les écoles du quartier 2018-12-08T15:37:17+02:00

Depuis les années 1920, Eaubonne a été découpée en 5 quartiers scolaires, qui correspondent grossièrement aux anciens fiefs ou châteaux dont les parcs ont été lotis.

De nos jours, les dénominations scolaires servent toujours pour désigner les quartiers, et leurs Conseils de Quartier respectifs. Notre quartier se nomme La Cerisaie-Jean Macé, les noms des deux écoles de ce quartier. La Cerisaie est l’école maternelle distante d’environ 500 m de l’école primaire Jean Macé.

Voici un petit historique  de ces deux écoles.

L'école primaire "Jean Macé"

Jean Macé (1815-1894)

Fils d’ une famille d’ouvriers, Jean Macé était journaliste et a œuvré en faveur de l’instruction des enfants en créant la Ligue de l’enseignement en 1866 pour promouvoir l’école gratuite, obligatoire et laïque.

Le nombre d’habitants de la commune augmente très vite dès le début du 20ème siècle. Quelques chiffres : 1400 habitants en 1900 ; 8797 habitants en 1936 ; 14607 en 1962 et 22278 en 1968 !

La mairie-école, bâtie en 1883 (actuelle médiathèque Maurice Genevoix) ne suffit plus et devient uniquement une école des garçons, l’école Jules Ferry. Un nouvel établissement scolaire est donc construit en 1928 réunissant l’école primaire de filles et la maternelle : l’école Jean Macé.

Elle accueille d’emblée 8 classes sur 2 niveaux. Une partie de l’école primaire devient  Collège pour filles dans les années 50 pour redevenir en 1969 une école primaire, cette fois, mixte, en récupérant les garçons de l’ancienne école primaire Jules Ferry devenu Collège mixte.

Une 9ème classe, appelée « maison de campagne », une cantine, un préau, deux autres classes supplémentaires  et des sanitaires seront rajoutés au fil des décennies suivantes pour aboutir à la configuration actuelle.

L'école maternelle "La Cerisaie"

Le morcellement du parc en lotissements avait commencé dès le début du XXème siècle. C’est après la seconde guerre mondiale que la commune décide la construction d’une école maternelle dans ce quartier et acquiert la partie ouest du parc de l’ancien manoir de la Cerisaie (ancien fief de la Cerisaie, appelé alors fief de Bussy ou de la Couldraye), construit au XVIII siècle pour Normand de Mézières par l’architecte Ledoux.

De ce manoir, il ne reste que le bâtiment principal (au 1 rue Joseph Bethenod) et de très grands arbres.

Devenu le quartier de la Cerisaie, il était bordé par les rues George-V, Marguerite, Marcel-Sembat, Tarbé des Sablons et du Dr. Peyrot. En son centre, nous trouvons, notamment, le quartier des « Castors », mouvement d’auto-construction qui va permettre aux employés de la Société Française Radio-électrique de construire eux-mêmes leurs maisons. Dans la partie restante Est et Sud du parc d’une superficie de 5 ha, entre 1951 et 1953.
 

L’école de la Cerisaie se situe au milieu de cet espace et compte actuellement six classes.


Plan des acquisitions des terrains en 1954

Vous pouvez retrouver sur cette carte les emplacements de nos 2 écoles.

Sources : site de Valmorency ; wikipedia ; livret de Eaubonne et son patrimoine, hier et aujourd’hui du site de la ville ; le site de Paul Morse